Généralités

Nous avons réunis les observations des malades entrés dans les Services chirurgicaux de l’Hôpital d’Instruction des Armées Sainte Anne de TOULON, opérés de la main entre juin 1970 et juin 1972, à qui il a été posé au moins un Barb-Wire : le SN 13 des laboratoires ETHICON.

Au total 46 malades pour cette période de 2 années.

Il se répartissent en :

  • -* 18 malades présentant des lésions des tendons fléchisseurs des doigts
    -** (38 sections tendineuses, 29 poses de SN 13)
  • -* 19 malades présentant des lésions des tendons extenseurs des doigts
    -** (20 sections tendineuses, 21 poses de SN 13)
    -* 9 malades groupés en cas particuliers
    -** (9 poses de SN 13)

Nous avons résumé ces observations par les différents tableaux joints.

Que remarquons nous sur l’ensemble de ces 46 malades, le recrutement de l’Hôpital Sainte Anne de TOULON s’effectuant chez :

  • -* Les Ouvriers des Arsenaux Maritimes,
  • -* Les Militaires,
  • -** Appelés du contingent,
  • -** Militaires de carrière,
  • -* Et leurs Familles ?

Leur jeune âge,
Leur prédominance masculine,
Leur métier essentiellement manuel,
Leur appartenance au milieu militaire.

Ces malades particuliers expliquent les difficultés rencontrées dans l’évaluation des résultats fonctionnels à courte et moyenne distance. Les convocations et les rendez-vous des malades sont restés souvent sans réponse (fin d’un service nationale, affectation éloignée, déménagement).

Le recrutement de l’Hôpital Sainte Anne pour cette pathologie doit être comparé à celui de l’Hôpital Bichat de PARIS, si l’on se réfère aux statistiques de DUPARC (25) : 46 malades en 4 ans, 18 malades en 2 ans, pour les plaies des tendons fléchisseurs des doigts.

Avant de revoir ces malades d’une manière plus détaillée, nous allons envisager les principes généraux de traitement appliqués.


 

Page suivante
Page précédente
Plan du document

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.