Fil de nylon multibarbelé

 

LE FIL DE NYLON MULTIBARBELÉ

En 1967 AR. Mc KENZIE (49) dans un rapport préliminaire publié au “Journal of Bone and Joint Surgery”, décrit un moyen de suture tendineuse utilisant un fil de nylon multibarbelé.

En introduction, il reprend l’historique des sutures barbelées : il retrouve les articles de JENNINGS (41) (42) cite BUNNEL (12) et BROOKS. Il différencie son système original de ces publications concernant essentiellement des fils barbelés à grandes dents, laissées à la surface des tendons.

Le Fil de Nylon Multibarbelé de AR. Mc KENZIE est original :

  • -* il est fait de nylon monofil.
    • -** pour sa zone d’ancrage il est de section cruciforme et denté, réalisant ainsi 4 rails d’ancrage (dents très fines de 2/10 millimètres de hauteur). la zone cruciforme dentée a une longueur de 6 centimètres.
    • -** le reste du fil est de section ronde.
  • -* il est serti de 2 aiguilles droites, fil et aiguilles correspondant au 3/0 des sutures chirurgicales

Ce fil de nylon multibarbelé est présenté en 2 formes :

  • -* la forme “A”, de 15 centimètres, amovible, comprenant une seule zone d’ancrage
  • -* la forme “B”, de 1à centimètres, à demeure, comprenant deux zones d’ancrage séparées par un espace non denté de § millimètres de long. Les dents des zones d’ancrage sont de sens opposé.

La forme “A”, amovible, seule, nécessite son ancrage à la peau. Cet ancrage se fait par l’intermédiaire soit d’un bouton, soit d’un système plombs écrasables / disques protecteurs.

L’utilisation de ce Fil de Nylon Multibarbelé diffère suivant la forme “A” ou “B” du fait des zones dentées. le sens de pénétration du fil étant déterminé par l’orientation des dents-harpons. Il faut prendre garde de ne pas laisser dépasser une zone dentée de la surface tendineuse. Diverses modalités d’ancrage sont décrites sur le tableau joint

 

multibarbele nylon

 

Les expérimentations in vitro et in vivo montrent que l’ancrage réalisé est comparable aux ancrages de points en cadre au fil d’acier (40 Gauge)

AR. Mc KENZIE note les limites de son Fil de Nylon Multibarbelé :

  • -* inadapté aux réinsertions du tendon à l’os, il ne rend pas la suture tendineuse techniquement plus facile; il ne modifie ni indications, ni les suites opératoires, et, notamment, n’a aucune influence sur les délais d’immobilisation.
  • -* cependant son fil est solide, non traumatisant, parfois amovible. Il empêche la rotation des extrémités tendineuses et assure une bonne captation.

Ce rapport préliminaire très intéressant n’a pas été suivi, à notre connaissance, d’un rapport plus complet et la correspondance envoyée à DUNEDIN (Nouvelle Zélande) est restée sans réponse du fait, sans doute, de l’éloignement.


 

Page suivante
Page précédente
Plan du document

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.